Centre Canin des Monts de Saint-Sever - Boxer - Cane Corso - Cavalier King Charles - Pension canine - Education canine - Troubles du comportement
 
         
 

Suivez notre actualité   Recevez notre Newsletter         

 

voir en page d'accueil

  Accueil   │   Contact / Plan d'accès   │   Nos chiens   │   La pension   │   L'éducation

Education canine/ Troubles du comportement   │   Attestation d'aptitude pour la détention d'un chien classé


    

 

Pourquoi prendre des cours d'éducation canine ?

La réponse se situe dans la rédaction de la phrase elle-même !

J'aurais pu aussi bien écrire "Pourquoi donner des cours d'éducation à son chien ?" mais j'ai écris "Pourquoi prendre des cours ?".

En fait, j'ai pour principe de dire que je ne dresse pas les chiens mais que je "dresse" les humains. Cette touche d'humour résume à elle seule tout mon
travail : agir sur le maitre pour que ce soit lui qui agisse à son tour sur son chien.

Un chien communique avec son maitre et son environnement. Travailler avec un chien sans tenir compte de ce qu'il exprime est une hérésie. Il est impératif de comprendre leurs schémas comportementaux, leurs causes et leurs raisons d'être, avant d'espérer une relation positive et durable avec lui.

C'est ce que j'appelle l'harmonie ! Ce n'est que quand cet équilibre est atteint qu'on peut profiter pleinement de son compagnon à quatre pattes !

Pendant les cours, on va demander au chien une chose fondamentale :

Reconnaitre son maitre comme le leader de la meute et accepter de lui obéir en toute circonstance.

C'est sur ce simple fondement qu'un chien raisonne. Il acceptera sans problème que vous soyez son maitre, pourvu que vous soyez juste et cohérent avec lui.

Le comportement de base d'un chien se défini selon son statut social. En gros, on a les dominants, en soit fort peu nombreux, et surtout bien moins nombreux que l'on veut bien le croire. Un chien dominant va poser un problème hiérarchique immédiat et parfois permanent, en remettant sans cesse en cause son leader. D'autres chiens que l'on qualifie de dominants ne sont, ni plus ni moins, que des chiens mal élevés. Quand je pratique des évaluations sur un chien, je conclus souvent en disant au maitre que son chien n'a rien du tout, sinon qu'il est mal élevé, et que c'est la chose la plus facile à corriger.

      
   

Les chiens dominés correspondent à une autre catégorie sociale, mais il ne faut pas inclure dans cette catégorie les chiens craintifs et peureux car ce sont là des défauts et non des statuts sociaux.  Le statut de "dominé" pour un chien correspond à un individu qui n'a aucune prétention d'élévation dans la hiérarchie. Initialement, une meute de chiens se doit de se composer d'un certain nombre d'individus pour pouvoir chasser de grosses proies. Et une meute ne peut se composer que de dominants ! Les chiens dominés posent rarement de gros problèmes et je n'en vois pas beaucoup en cours d'éducation.

Par contre, les chiens craintifs sont légions avec comme point commun à beaucoup d'entre eux, une morsure défensive incontrôlée. On peut, par le travail d'éducation, arriver à canaliser et à contrôler ce genre de chiens. Par contre, on ne peut changer le défaut : un chien peureux restera peureux.

Enfin entre les deux catégories "dominants" et "dominés", existe le tronc commun des chiens, les "équilibrés". L'appellation en soi est un peu dérangeante car on pourrait penser que les chiens qui ne sont pas équilibrés sont déséquilibrés, alors que le terme veut dire "en équilibre, au centre", par rapport aux autres qui sont aux extrêmes.

Bizarrement, les chiens dits équilibrés sont ceux qui posent les problèmes les plus graves : je disais que les dominés ne revendiquaient rien et que le dominant posait un problème très tôt. C'est dans sa précocité qu'il faudra intervenir sur un dominant, car un jeune chien dominant ne posera pas vraiment un fort potentiel de dangerosité si l'éducation qui convient est donnée très tôt.

Le chien équilibré, lui, ne va pas manifester de mauvais comportements pendant son adolescence. Il va d'abord apprécier son environnement et observer la rigueur hiérarchique qu'impose son leader dans le groupe, plus simplement il va vérifier si son maitre est un vrai patron ou pas.

En cas de carence hiérarchique, il va lui-même s'élever socialement pour compenser la rigueur manquante mais il se retrouvera naturellement à la place du chef. Si on n'y prête pas garde, le paroxysme de la situation se révèlera quand le chien aura deux ans. La taille ou la race de l'animal ne compte pas : j'ai vu un chien adulte d'un poids de 8 kg mordre sa maitresse au sang chaque fois qu'il n'était pas content. Mais si le chien est puissant, on parlera alors de mise en danger !

Mes cours d'éducation consistent à mettre le chien en situation de dominé par rapport à son maitre. Une gamme d'exercices permet d'amener progressivement le maitre et le chien à entretenir une relation parfois idyllique. Parce qu'on a tort de croire qu'un chien qui "travaille" n'est pas un chien heureux ! En réalité, un chien à sa place est un chien heureux car il trouve, dans la stabilité de sa meute, la stabilité tout court.

L'ensemble de ce travail conduit le chien à obéir en toutes circonstances. Les résultats les plus appréciés au quotidien est la marche en laisse sans traction ainsi que la marche sans laisse, le rappel quelles que soient les circonstances, et le contrôle du chien en cas de situations à risque.

Les chiens craintifs seront travaillés pour obtenir le même résultat : un chien dont on garde le contrôle et qui se maitrise lui-même.

Malheureusement, au delà du classique souci du chien "mal élevé", il existe des pathologies comportementales chez le chien.

Les anomalies de comportement peuvent avoir plusieurs origines :
Un des origines majeures est l'interférence humaine sur l'ontogenèse du chien, c'est à dire son développement psychologique (fonctions cognitives, affectives et sociales de l'animal). Le chien n'étant pas apte à assimiler des évènements qui sont à l'opposé de ses fonctions naturelles, va répondre par un comportement déviant.

Ces actions, puisqu'il s'agit bien d'interférences, sont dues le plus souvent à une méconnaissance des comportements canins du maitre. Il faudra alors reprendre ensemble ses (mauvaises) attitudes pour corriger le problème.

Si vous souhaitez venir éduquer votre chien chez nous, sachez qu'il n'y a qu'un seul éducateur qui suivra votre chien du début à la fin, c'est à dire moi-même, et que le chien ne sera pas formaté selon un programme mais en fonction de son maitre, pour pointer vers l'harmonie !

 


 

  
  Horaires des cours d'éducation canine

Nos cours ont lieu autant la semaine que le week-end.

Nos horaires sont définis pour permettre à un maximum de personnes d'accéder à nos cours.
L'inscription aux cours collectifs donne accès gratuitement à deux séances par semaine.

Vous choisissez les séances qui vous conviennent le mieux.

mardi  14h00
jeudi 14h00
samedi 14h00
dimanche 10h00

Les cours particuliers peuvent être donnés à n'importe quel moment mais uniquement sur rendez-vous, et en fonction de nos disponibilités.

TARIF EDUCATION

Cours collectifs

L'année : 210,00 euros (160,00 euros l'année suivante)

On peut s'inscrire à n'importe quel moment de l'année. Chez nous, il n'y a pas de rentrée scolaire.
L'année commence à votre inscription. Un chien inscrit en février peut accéder gratuitement à nos cours jusqu'en février de l'année suivante.

Notre activité "éducation canine" cessant en juillet et août, l'année payée est de dix mois et non de douze.

Une remise de 30 % est accordée sur le deuxième chien inscrit en même temps que le premier.

La première séance vous est offerte.
 

Cours particuliers

Horaires : sur RDV

Séance de 45 mn à 1h00 : 29,00 euros

Forfait 10 leçons :  230,00 euros


L’intégralité du paiement se fera dès l’inscription.
Règlement possible en 3 fois sans frais.

Évaluation gratuite du caractère et des comportements de votre chien

 

 
   

mentions légales