Centre Canin des Monts de Saint-Sever - Boxer - Cane Corso - Cavalier King Charles - Pension canine - Education canine - Troubles du comportement
 
         
 

Suivez notre actualité   Recevez notre Newsletter         

 

voir en page d'accueil

   Accueil   │   Contact / Plan d'accès   │   Nos chiens   │   La pension   │   L'éducation

      Les boxers   │   Les cane corso   │   Les cavaliers King Charles

   

Album Photos

 

 
 

 
 
   

J'ai commencé l'élevage avec le boxer, mon chien de prédilection. Ce fut notre chienne Julia qui a ouvert la grande voie de ce qui deviendra mon métier. Puis un mâle, puis une autre femelle, puis un chiot qu'on gardera car il nous a fait craquer, et ainsi de suite jusqu'à ce je sois devenu éleveur sans le vouloir vraiment.

Installé plus tard professionnel, mes choix économiques passaient par un potentiel plus large de clientèle.

Les bergers d'Anatolie, molosses oh combien intéressants, sont entrés dans ma vie ! Ils m'ont imposé une remise en question de toute ma psychologie canine. Maîtres énervés s'abstenir ! Malheureusement, devant le grand nombre de bergers d'Anatolie abandonnés par des maîtres incompétents, nous avons décidé de ne plus en faire naître chez nous, peut être le plus grand service à rendre à cette race !

    
   

Que dire du cane corso, si ce n'est que cette race a subi tout et n'importe quoi de la part de pseudo éleveurs. Une majorité du cheptel français est dysplasique. Que celui qui n'est pas d'accord avec moi fasse radiographier TOUS ses chiens avant de me jeter la pierre. Que ce ne soit pas la faute des derniers producteurs de la race, c'est fort possible, mais il est bien de leur responsabilité de continuer à produire et à entretenir des lignées atteintes de cette affection sans faire aucun effort de sélection pour l'améliorer. Idem pour le caractère de ce chien qui doit être, d'après le standard, méfiant et non pas peureux comme on en voit trop souvent. Et quand un chien de plus de cinquante kilos a peur et qu'il mord sans prévenir, bonjour les dégâts ! Il faut malheureusement encore y rajouter une tare qui peut devenir récurrente : l'épilepsie !

 

 
   
Pour les cavaliers King Charles, je pourrais aussi bien dire que ce sont les chiens de ma femme et de ma fille, pourtant je dois avouer que moi, le dresseur de gros chiens « énervés », j'ai un faible pour ces petites boules de poils. Partager avec eux un moment de tendresse en les tenant dans les bras apaise l'esprit après une bonne journée de travail avec les gros !

Je vous souhaite une bonne visite !

 
 
   

mentions légales